En raison du confinement, nous ne pouvons pas célébrer physiquement;

Monseigneur Crepy célèbrera chaque dimanche à 10 heures sur RCF 43.

 

Les célébrations d'obsèques sont autorisées dans la limite de 30 personnes présentes.


Décès du Père Henri Bénézit le 1er novembre

 

Né le 29 mai 1945 à St-Vincent, là où il avait ses racines; il est ordonné le 25 juin 1972.

Il vit ses premiers pas dans le ministère à Ste-Sigolène comme vicaire pendant 11ans; il est nommé à Brioude en 1983, il y restera 8 ans.

En 1987, il prenait la responsabilité d'aumônier fédéral de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) du Val d'Allier. De ce fait, il entretenait de nombreux liens avec le bassin minier.

En 1991, il déménage à Vergongheon pour assurer la responsabilité de curé de plusieurs clochers, puis on lui confie la responsabilité pastorale du secteur du bassin minier.

En 2000, il est nommé curé in solidum et en 2002, coopérateur sur l'ensemble paroissial du bassin minier.

Suite à des problèmes de santé, il prend une année sabbatique au Prado à Limonest en 2006. A son retour, il est nommé auxiliaire dans le secteur pastoral de Monistrol sur Loire. Les problèmes de santé s’aggravent, Après plusieurs séjours dans les hôpitaux, en juillet 2011, il regagne la maison de retraite de Nazareth.

Hospitalisé ces dernières semaines, il nous a quitté ce dimanche matin de Toussaint.

Les paroissiens de la paroisse Saint-Jacques des monts et des mines évoquent la richesse de son ministère

"La nouvelle du décès d'Henri fait remonter à la surface tous les souvenirs que les paroissiens ont de lui. Il était profondément attaché au bassin minier, proche des gens, qu'ils soient de fidèles pratiquants ou de simple citoyens. Il a partagé avec nous les jours de fête, les moments de doutes, les temps de crise. Il aimait rire, plaisanter, faire des blagues mais il savait aussi être sérieux quand il le fallait et toujours présent quand il nous savait dans la peine. Il a vécu sa mission d'évangélisation non seulement dans les églises de la paroisse, mais aussi dans son engagement avec les mouvements de la Mission Ouvrière (ACE, JOC, ACO) au C.C.F.D. et dans la famille du Prado ainsi que dans les stades de foot et avec ses amis chasseurs. Il n'avait pas toujours un caractère facile, parfois un peu têtu, mais il acceptait le débat et savait écouter les avis différents. Il reste un parrain pour beaucoup d'entre nous, un frère, un ami, un prêtre de la "périphérie" qui nous rappelait, par sa façon de vivre : "ce que vous avez fait aux plus petits d'entre les miens, c'est à moi que vous l'avez fait." Mt 25,40"


 

 

 

RCF Haute-Loire 88.3 FM


RCF Puy de Dôme 89.1 FM



Quête en ligne