Clocher de Vézézoux


L'église de Vézézoux est dédiée à Saint Mary.

VEILLEUR: Pierre Frisch

04 71 76 24 55

 

Devant l’étendue de la paroisse, le nombre des clochers, la diversité des situations, les veilleurs (un par clocher) ont la mission d'assurer une certaine proximité avec les personnes et les communautés sur l’ensemble du territoire.

Ils souhaitent être présents, à l’écoute, attentifs, reconnus dans leur village ou quartier et surtout faire le lien entre les personnes et les acteurs de la paroisse. Nous avons insisté sur le va et vient à assurer : faire connaître la vie du village à la paroisse et faire connaître autour d’eux les projets et les activités de la paroisse.



Un peu d'histoire


La paroisse est mentionnée dès le XIème siècle par le cartulaire de Sauxillanges. De cette époque datent les constructions romanes de l'église (nef et sa voûte, modillons de l'abside). L'époque gothique a marqué le clocher-porche et la voûte de l'abside. Ce petit édifice ne possède aucun élément postérieur au XVème siècle. La nef est de trois travées sous voûte en berceau légèrement brisé, supportée par des doubleaux amortis par un double ressaut sur l'écoinçon des arcs latéraux de décharge, technique relativement rare en Velay. L'abside se compose d'une travée de chœur, rappelant sa destinée monastique, précédant l'abside proprement dite qui est à cinq pans sur les deux faces, sous voûte d'ogives établie, avec les fenêtres lancéolées, lors des constructions des XIVe - XVème siècles. Un porche sous ogives aurait été ajouté au XIVème siècle. Bases prismatiques et mascarons des ogives encadrent le portail. Le tympan, mutilé à la Révolution, est orné d'une sculpture de la Vierge et de saint Jean. Le clocher a été exécuté dans la tradition des clochers issue des techniques architecturales de l'abbaye de la Chaise-Dieu. Près de l'abside subsiste l'ancien four à pain communal, témoignage de la vie collective passée.

L'église est aujourd'hui dédiée à saint Mary. Elle avait, avant le xixe siècle, saint Préjet (saint Priest) comme titulaire. Ce martyr est né dans le village, fils d'une ancienne famille aristocratique gallo-romaine, il fut évêque d'Auvergne. Il sera assassiné à Volvic en 676.

L'occupation des sols ainsi que la christianisation de la colline sont attestés bien plus anciennement que l'installation de l'église au Moyen Âge.

Comme le démontre la toponymie, il est envisageable que la fixation de l’habitat remonte à l'époque gauloise.

source : Wikipédia


Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.