Clocher de Sainte-Florine


Église dédiée à St Jacques de Compostelle.

VEILLEUR: Jean-Pascal RIBOULET

 

Devant l’étendue de la paroisse, le nombre des clochers, la diversité des situations, les veilleurs (un par clocher) ont la mission d'assurer une certaine proximité avec les personnes et les communautés sur l’ensemble du territoire.

 

Ils souhaitent être présents, à l’écoute, attentifs, reconnus dans leur village ou quartier et surtout faire le lien entre les personnes et les acteurs de la paroisse. Nous avons insisté sur le va et vient à assurer : faire connaître la vie du village à la paroisse et faire connaître autour d’eux les projets et les activités de la paroisse.



Un peu d'histoire

La Chapelle et l'église paroissiale

 

La chapelle

 Certains florinois ne semblent pas connaître la chapelle située dans la rue du même nom et accolée au mur du cimetière.Elle fut construite en 1780 dans un pré offert par les religieuses en remplacement d'une ancienne chapelle dédiée à Ste Florine, construite en 1739 sur le terre-plein du Caffort et tombée en ruine. L' abbé Benoit, prêtre à cette époque, passe devant notaire un contrat avec deux maçons du pays, Annet Chanet et Pierre Senèze pour la somme forfaitaire de 288 livres.

La chapelle fut plusieurs fois restaurée avant d'être fermée au culte lors des inventaires en 1903. En 1936 elle fut remise en état par l'abbé Sigaud .La toiture a été refaite en 1979 et l'extérieur a été à nouveau restauré dans les années 90.

L'intérieur, laissé à l'abandon, était en très mauvais état. Actuellement, la municipalité a autorisé M. Gilbert Belin, ancien sénateur-maire de Brassac, à décorer l'intérieur. L'artiste a déjà bien avancé son œuvre qui représente les épisodes marquants de la vie du Christ, de la nativité à la descente de croix. Même si la chapelle n'est pas utilisée pour le culte, on ne peut que se réjouir de la voir ainsi reprendre vie.

 

L'église

En 1201, la prieure du couvent de Fontevrault fait construire une première église proche du couvent.

En 1640, sous l'influence des curés Pierre Brugier et Pierre Barreyre, la congrégation décide de faire construire une église plus grande et plus confortable. Cette église est celle qui existe aujourd'hui, après avoir eté réparée et voûtée en 1743 et de nouveau remise en état en 1936 par l'abbé Sigaud. Elle est dédiée à saint Jacques de Compostelle. (D'où le nom de notre paroisse, "Saint Jacques des Monts et des Mines"). La première pierre fut posée en avril 1641 et l'église fut consacrée en 1642.

En 1737, il fallut refaire les cloches pour la somme de 900 livres. Les trois cloches actuelles datent de 1940.

En 1755, l'autel et le retable furent refaits dans le style de l'époque. Deux médaillons, représentent, à gauche la Prieure du couvent et, à droite, Ste Florine. On remarque, au centre, un disque solaire avec angelots et nuages et, à droite et à gauche, des coquilles de st Jacques. Avant la réfection de l'église en 1642, il y avait une rosace qui a été supprimée et remplacée par deux petites baies latérales.Les vitraux représentent, à droite, sainte Barbe, patronne des mineurs, à gauche, saint Joseph.

 L'autel, fait "à tombeau" a été placé le 3 septembre 1755 et payé des mains et deniers de "moi, curé soussigné Benoit" (extrait du registre des naissances du curé Benoit). L'artiste sur bois qui réalisa l'ensemble signa au dessus du maître autel "Amiar fecit" (fait par Amiar)

Les statues du chœur représentent, à gauche:  st Roch avec son chien,  sainte Florine avec la palme du martyre, à droite, saint Jean Baptiste avec son mouton, saint Joseph et surtout un très beau saint Jacques  de Compostelle du XVIIIème siècle ( classé par les monuments historiques)   restauré il y a quelques années. Il lui manque son bourdon.

A droite, la chapelle latérale communiquait directement avec le couvent. On peut y admirer un beau retable antérieur au retable principal, de style un peu baroque.L'autel est du même style.

Vers 1935 un artiste local, Pierre Oléon, menuisier à Sainte Florine,  sculpta la belle porte qui se trouve à l'intérieur de l'entrée gauche de l'église.

Le clocher  qui menaçait de s'effondrer sous le poids des cloches a été restauré en 1979 et les cloches ont été électrifiées..

Notre église mérite vraiment une visite du fait de son riche mobilier.

 

Françoise gay, d'après la brochure

" Sainte Florine, Rétrospective" de Mme Huguette Redon  et  la visite organisée par le SMAT

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.

Les enfants installent la crèche